Les perroquets de l’info.

J’ai déjà dit ici et ailleurs tout le mal que je pensais des télévisions à jets continus, ces espèces de boîtes à cancans et à bourrages de mou. LCI, I-télé, BFM… sont à l’information ce que la camisole de force était autrefois au maintien de l’ordre dans les asiles d’aliénés, comme on disait autrefois. Du style : vos gueules les mouettes, c’est nous qui causons. Avec ces boîtes hurlantes (la plus crachante de décibels de toutes étant bfm qui nous abreuve de trucs clinquants… à l’américaine pour faire cnn), on est arrivé à mon sens au bout du bout de quelque chose… qui ressemble à s’y méprendre au fameux meilleur des mondes d’aldous huxley mâtiné du non moins fameux 1984 de george orwell.

Ici dans nos chaînes toutes infos, tout est baratin, tout est bruit de bouches et langues vipérines, tout est buzz, tout est fait pour capter des esprits englués dans les poncifs et les approximations… et pour « donner du sens » (location inventée par ceux qui n’en ont pas beaucoup de bon…sens), on fait venir à la barre de l’info des pseudo-experts recrutés dans les noirs cabinets de l’incompétence pour blablater sur tout et rien… le summum étant les experts militaires en battle-dress, gradés de tous poils, qui viennent d’une manière martiale exprimer leurs cogitations géopolitiques écervelées. Les experts économiques sont eux aussi les grands guignols de cette info vue du côté du manche… il s’agit surtout dans des « newrooms » (rien que le terme devrait nous faire fuir) de produire des flatulences anti-françaises, hollande-lessiveuses, et autres incongruités ultra-libérales.

Mais le pire de tout, c’est que cette télé de feuillées se doit de se renouveler quitte à gonfler artificiellement des infos de cours d’écoles maternelles afin de rester dans le coup… C’est ce que j’appellerai le syndrome de l’os à ronger… chaque matin que dieu fait et en ce moment il en fait beaucoup, il faut du « news », faut de la chair fraîche, faut du sanglant, faut de l’incisif… faut que ça saigne comme disait le regretté boris vian. Un os chaque matin pour entretenir la faim de la meute… Tiens un exemple… les affaires multiples de sarkozy, ces boulets qu’il traîne dans un climat délétère depuis sa sortie de piste,… sept au total… sans compter l’inénarrable copé embrouillé dans une affaire de copains-coquins… il a suffi que taubira (qui ne nous avait pas habitué à ça) fasse une cagatte pour que toute la meute se détourne des affaires sarko-herzo-azibertes pour se jeter sur ce nouvel os à ronger…

« Une affaire d’état ! »… les leaders de l’oump se sont répandus dans les gamelles à paroles pour crier au loup… en oubliant que derrière tout cela il y a une vraie affaire d’état : « Selon une transcription des documents présentés mercredi par christiane taubira en conférence de presse, un marché a bien été passé entre nicolas sarkozy et un haut magistrat, gilbert azibert, à la base du soupçon de trafic d’influence qui pèse sur l’ex-président. » Le jdd, qui est comme chacun sait un vrai journal gauchiste, remet les choses en place… La vraie affaire d’état, elle est là… elle n’est pas dans la connerie de madame taubira. Mais bon, l’os taubira sera bientôt bon à jeter pour faire place à autre chose… l’ombre du boeing disparu commence à planer. Mais le mal sera fait… comme disait pasqua : quand il y a une grosse affaire à étouffer, rien de tel que d’en allumer plein de (fausses) petites pour noyer le poisson… on aura oublié l’ineffable ex-président (et ses magouilles) ; il pourra avec son éternel sourire et muni de son sonotone, venir entendre sa belle carla…chanter de sirupeuses mélodies.

Guy-joseph Le hezo,

13 mars 2014.

Soumettre le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :