EPINES DE BETON en souscriptions.

epinesDans Néno, Charles Abbati d’Audun-le-Tiche s’attachait à traduire dans une langue robuste et parfois brute de décoffrage, la folle épopée des immigrés italiens, ­– l­es ritals –, dans cette Lorraine du nord affranchie des convenances. Son Néno avait surpris par son ampleur, et l’intensité de son verbe. Le succès avait été profond et durable…. et on ne cessait de lui demander une suite. L’homme qui n’est pas à un défi près a accroché son célèbre chapeau au perroquet et a meurtri le clavier de son vieux PC. Cela a donné ce livre, Epines de béton, qui est une œuvre encore plus dense – si faire se peut – que le Néno, plus maîtrisée aussi, plus littérairement incorrect. Charles Abbati a sorti l’artillerie lourde, la grosse bertha de son œil d’aigle posé sur le monde. Cette fois, il nous parle d’une Cité qui pourrait être de partout en terre de fer mais que l’on situe du côté de Fameck ou de Mont-Saint-Martin. Une ville dans la ville dont il trace des portraits qui ont des gueules d’enfer. On est proche du célébrissime L’Immeuble Yacoubian du prestigieux auteur égyptien, Naguib Mahfouz. Les épines de béton parle d’un « microcosme où cohabitent toutes les générations et toutes les classes sociales, et où les rapports sexuels, légitimes ou non, homo- ou hétérosexuels, fonctionnent comme une métaphore des rapports de classe. » Les Epinesde béton constitue un grand roman populaire où se mêlent le tragique et le comique, l’humour et la rébellion, mais aussi l’amour et la haine. Un grand bouquin, comme on les aime à Paroles de Lorrains.

Guy-Joseph Feller, écrivain-éditeur et nénophile convaincu.

18 € au lieu de 22 € à parution début septembre 2014 + 4 € frais d’envoi hors Longwy et zone d’Audun-le-Tiche.

IBAN : FR76 1027 8043 1200 0200 8050 1430 Bic : CMCIFR2A.

Soumettre le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :