Fuir le Paradis. Un roman inédit de Guy-Joseph Feller.

16 janvier Fuir

Le Paradis, c’est l’usine bouffeuse d’hommes. Le moloch qui avalait ses milliers d’émigrants, broyait des générations entières de fils du soleil, malaxait les corps et les esprits. Longwy est un pays qui gueulait au fond des vallées et pleure aujourd’hui ses convertisseurs éteints. Un pays de dureté absolue mais qu’on aime à la folie parce qu’il est à nul autre pareil. L’écrivain lorrain, Guy-Joseph Feller, a choisi la forme romanesque pour mener une enquête de plus de 400 pages sur ce peuple de l’immigration venue d’Italie chassée par la pourriture fascisante. Un couple d’immigrés italiens Vittorio et Emilia habitent la cité des Sapins à Longwy. Il s’aiment depuis toujours. Octogénaires mais vifs comme des gardons. A l’esprit retors ayant gobé non sans mal les couleuvres du stalinisme. Car Vittorio et Emilia restent des militants communistes de la première heure. Au caractère bien trempé. Lui : ouvrier sidérurgiste et syndicaliste à grande gueule. Elle : militante du droit des femmes qui ne s’en laisse pas compter. Leur couple est un exemple… jusqu’à l’accident imprévisible. Mais les deux « vieux » n’en font une fois de plus qu’à leur tête. Un livre fort et bouleversant, plein de cette émotion à fleur de peau qui caractérise ceux qui ont tout donné au parti, au syndicat, à la famille. A la cause. Guy-Joseph Feller.

Souscription de Fuir le Paradis à 18 euros au lieu de 22 euros à parution en mai 2015. Hors Bassin de Longwy port 5 euros.

Contacts : boris.maxant@gmail.com

Soumettre le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :