Le peuple des anges

Le peuple des anges

18,00

In stock

18,00

Catégorie :

Description

« La beauté rayonnante, on ne peut la capturer, elle pétrifie le témoin qui se trouve sur son passage… le domaine de son mystère est le silence. Un seul mot la fait disparaître. »

J’aime beaucoup cette pensée de Robert Doisneau (1912-1994) l’un des plus célèbres photographes humanistes du siècle dernier. Personne n’a oublié son regard ubiquiste sur le Paris de l’après-guerre, ni les innombrables scènes de rues qui sont restées comme des précieux tableaux vivants d’une époque révolue.

L’œil du photographe consiste à surprendre la beauté lorsqu’elle s’offre subrepticement, dans l’instantanéité, ou à la susciter lorsqu’il sent monter en lui un émoi éveilleur, une sorte d’état de grâce qui aboutira à l’image originale, unique. Mais que l’exercice est difficile quand on est animé par le souci de perfection ! Il faut aussi beaucoup d’humilité et de patience pour y parvenir.

La démarche du poète n’est pas différente. Sa sensibilité réagit comme un révélateur (au sens photographique du mot) devant la beauté qui s’offre à lui, mais la différence tient au fait que la photo la saisit à nu, quel que soit l’angle d’approche qui en fera l’originalité, alors que le poète doit la “ réinventer “ dans son langage et selon l’émotion ressentie. La beauté n’est pas restituée, alors, dans sa nature première, elle est métamorphosée, et, dans ce sens, la poésie reste sans doute plus proche de la peinture.

J’ai éprouvé beaucoup de plaisir dans la réalisation de ce livre qui, dans mon esprit, fait la part égale entre le poème et la photo. Car il y a là riche matière dans ce jeu de miroir qui s’opère à la lecture.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.


Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

NOUVEAUTÉS
LES CLASSIQUES
LES PLUS CONSULTÉS
Vous venez d'ajouter ce produit au panier: